Festival d'Astronomie de Fleurance

26éme Festival d'Astronomie de Fleurance
Du 6 au 12 août 2016




Grandes Conférences



Matinée

Des sujets d’actualité

Dimanche 7 de 11h15 à 12h45
Lieu : Centre culturel - Fleurance
A la recherche de la planète cachée

A la recherche de la planète cachée
Où en est la recherche de l'hypothétique neuvième planète ? Quelles sont les méthodes utilisées pour sa détection aussi bien du point de vue théorique (étude du mouvement des objets de Kuiper et des planètes) que du point de vue observationnel (quel télescope avec quelle stratégie) ? Quels sont, enfin, les enjeux liés à une telle découverte ?
par Agnès FIENGA

Agnès FIENGA est astronome à l'observatoire de la côte d'Azur et membre correspondant au Bureau des Longitudes. Elle développe les éphémérides planétaires européennes INPOP et utilise le mouvement des objets du système solaire pour tester la gravité dans le système solaire.Ses recherches ont ainsi permis de donner des contraintes fortes sur la position de l'hypothétique neuvième planète du système solaire.

Lundi 8 de 11h15 à 12h45
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Des planètes aux exoplanètes

Des planètes aux exoplanètes
Le système solaire semble posséder une structure bien particulière : les planètes proches du soleil sont petites et rocheuses, alors qu’elles sont géantes et gazeuses à plus grande distance. S’agit-il d’une loi universelle ? L’idée n’était pas loin de faire consensus au milieu des années 1990. La détection d’exoplanètes autour d’autres étoiles que le soleil a changé la donne. En quoi ces découvertes ont-elles durablement modifié notre vision de l‘Univers ?
par Arnaud CASSAN

Chercheur à l’IAP et maître de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie, Arnaud CASSAN est, aussi, enseignant en master 2. Il se consacre à la détection d'exoplanètes par la méthode des microlentilles gravitationnelles, et à l'étude statistique de leur abondance. Il a reçu pour sa thèse le Prix « Le Monde de la recherche universitaire ».

Mardi 9 de 11h15 à 12h45
Lieu : Exceptionnellement Halle Eloi Castaing
Première détection des ondes gravitationnelles : le début d'une nouvelle astronomie

Première détection des ondes gravitationnelles : le début d'une nouvelle astronomie
Le 14 Septembre 2015, les collaborations LIGO et VIRGO ont pour la première fois réussi la prouesse de détecter ces minuscules ondulations de l'espace-temps après lesquelles les chercheurs courraient depuis exactement un siècle et la formulation de la théorie de la Relativité Générale par Albert Einstein : les ondes gravitationnelles. Une présentation détaillée de cette formidable découverte permettra de répondre aux questions : qu'avons-nous observé ? Que nous apprend cette détection ? Et surtout, qu'espérons nous apprendre à l'avenir ?
par Alejandro BOHE

Après une thèse de doctorat au sein du laboratoire AstroParticule et Cosmologie Alejandro BOHE a rejoint l'Institut d'Astrophysique de Paris où son activité de recherche s'est concentrée sur l'étude des systèmes binaires d’objets compacts et de leur rayonnement gravitationnel. C'est dans ce cadre qu’il a rejoint la collaboration internationale LIGO en 2013.

Mercredi 10 de 11h15 à 12h45
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Explorer l'Univers en 3D avec Muse

Explorer l'Univers en 3D avec Muse
Notre compréhension de la formation des premières galaxies et de leur évolution pendant presque 13 milliards d'années a fait un bond considérable depuis une vingtaine d'années. Ces progrès sont dus en grande partie aux images du télescope Hubble. Mais une chose manquait encore à Hubble pour sonder efficacement l'univers en profondeur: une troisième dimension ! MUSE, nouvel instrument révolutionnaire mis en service récemment le VLT, apporte désormais cette 3ème dimension. Les premiers résultats spectaculaires obtenus seront présentés, ainsi que la façon dont MUSE et Hubble se complètent parfaitement pour remonter aux origines de ces fascinants univers-îles que sont les galaxies.
par Thierry CONTINI

Directeur de Recherche au CNRS, Thierry CONTINI est chercheur à l’Université Paul Sabatier de Toulouse au sein de l’IRAP. Ses travaux portent principalement sur l’évolution des galaxies. Président de l’Association « Les Etoiles brillent pour tous » jusqu’en 2012, il est très investi dans la diffusion des connaissances.

Jeudi 11 de 11h15 à 12h45
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Rosetta à quelques semaines de son atterrissage final

Rosetta à quelques semaines de son atterrissage final
La sonde Rosetta et son robot Philae ont accompli une mission de 2 ans près de la comète « Chury » et à sa surface, permettant une moisson exceptionnelle de découvertes sur les origines de notre système solaire. Tous les challenges que cela a représentés et les résultats scientifiques les plus spectaculaires ainsi que les difficultés rencontrées par Philae seront présentés. Enfin, une explication sera faite sur comment Rosetta, l’orbiteur, devrait atterrir sur « Chury » dans les jours qui suivent cette conférence !
par Philippe GAUDON

Titulaire d’une maîtrise de physique, d’un DEA d’astrophysique et docteur en planétologie, Philippe GAUDON a été jusqu’à cette année le chef de projet Rosetta au CNES. Il vient d’être nommé comme responsable de la programmation scientifique au CNES.

Vendredi 12 de 11h15 à 12h45
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Le nouveau visage de Mars

Le nouveau visage de Mars
Après plus de 50 ans d'exploration, la planète Mars n'arrête pas de surprendre : entre écoulement d'eau liquide actuel et grand basculement, l'histoire de la planète ne cesse d'être réécrite. Mars offrait un tout autre visage voici 3.5 milliards d’années. Entre glace et volcanisme, eau liquide ruisselante et impactisme, le gigantesque dôme volcanique de Tharsis a entrainé le basculement de la planète modifiant totalement sa physionomie. Seuls sur Mars, Curiosity et Opportunity enquêtent sur ce passé primitif encore mystérieux et attendant avec impatience l'arrivée de leurs collègues Exomars et Insight.
par Sylvain BOULEY

Passionné dès le plus jeune âge par l’astronomie Sylvain Bouley s’est spécialisé dans la géologie. Maître de conférences à l’Université de Paris Sud Orsay en planétologie, il est, aussi, l’auteur de l’ouvrage l’Astronomie en 300 questions / réponses.



Après-midi

Des sujets insolites

Dimanche 7 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Quel ciel pour l'Homme paléolithique

Quel ciel pour l'Homme paléolithique
Beaucoup a été dit – et continue à être dit – sur la façon dont les hommes du Paléolithique considéraient les étoiles. De nouvelles méthodes statistiques appliquées à la mythologie permettent d'avancer sur un terrain plus sûr et de reconstruire partiellement le regard que portaient nos ancêtres sur le monde. Les résultats offrent également de précieux renseignements sur les routes empruntées par les premiers migrants hors d'Afrique.
par Julien d’HUY

Professeur de Lettres Modernes et enseignant de « Français Langue Étrangère » à l’Ecole Centrale de Paris, Julien d’HUY est titulaire d’un master de philosophie des sciences et prépare un doctorat d’anthropologie. Il a déjà publié plus de 50 articles dont près de quarante dans des revues à comité de lecture.

Lundi 8 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Pluton, la reine des planète naines et sa cour

Pluton, la reine des planète naines et sa cour
Depuis le survol de Pluton et de ses 5 lunes le 14 Juillet 2015, une bonne part des mesures faites par la sonde New Horizons a été redescendue sur Terre. Les images qui nous arrivent montrent un monde extraordinairement varié et actif malgré les très basses températures (-235°C) qui règnent sur Pluton. Des glaciers d'azote solide y côtoient des montagnes et cratères de roche d'eau et de vaste zones recouvertes de matière organique. Ses satellites n'en sont pas moins inhabituels.
par Bernard SCHMITT

Directeur de recherche CNRS à l'Institut de Planétologie et Astrophysique de Grenoble, Bernard Schmitt travaille sur la composition de la surface des objets glacés du système solaire (Mars, Pluton, satellites, comètes...) en utilisant principalement les spectromètres et spectro-imageurs des missions spatiales. Il participe actuellement aux missions Mars Express, Rosetta et New Horizons.

Mardi 9 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
L'art et les difficultés de prévision (le fond de l'air effraie)

L'art et les difficultés de prévision (le fond de l'air effraie)
Les prévisions météo sont souvent brocardées. Mais elles ne sont pas chose facile. Comment fait-on pour prévoir le temps d'aujourd'hui, de demain, d’après demain ? Quels sont les outils du météorologiste : les progrès de la modélisation et la puissance des calculateurs apportent des réponses de plus en plus précises. Mais la prévision comporte aussi des limites : quelles sont-elles ?
Une conférence par le plus célèbre des prévisionnistes, avec, en prime, un petit aperçu du changement climatique en Languedoc ou Occitanie.
par Joël COLLADO

Egalement appelé « la voix de la météo », Joël COLLADO présente, depuis 1994, l’ensemble des flashs météo de la semaine au micro de France Inter et de France Info. Diplomé de météorologie en 1967, il a d’abord enseigné sa discipline en formant des pilotes et des marins puis à des étudiants en météorologie à Toulouse.

Mercredi 10 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Einstein : le film

Einstein : le film
Après avoir produit un film sur Lagrange, l'Institut Henri Poincaré propose un second film (produit par « Look at Sciences » associée avec la chaîne RMC Découverte) afin de célébrer le centenaire de la Relativité Générale d'Einstein. Le projet est né de la rencontre entre Jean-Philippe Uzan (cosmologiste) et Jean Eisenstaedt (historien). Leur idée : présenter la relativité de façon différente, avec les yeux du passé, quand la communauté scientifique ne croyait pas en Einstein et où lui-même n'acceptait pas les conséquences de sa propre théorie. Cet axe singulier a permis de plonger au cœur d'une théorie fameuse mais en fait inconnue, et de faire parler les plus grands scientifiques relativistes de notre temps. Une expérience fascinante, et des rencontres inoubliables.
par Quentin LAZZAROTTO

SCIENTIFIQUES INTERVENANTS : Jocelyn BELL BURNELL, astronome / SébastienBIZE, physicien / Thibault DAMOUR, physicien théoricien / Jean EISENSTAEDT, historien / Roger PENROSE, mathématicien / Alain RIAZUELO, physicien /Carlo ROVELLI, physicien théoricien /Hanns SELIG, physicien /Christophe SALOMON, physicien /Jean-Philippe UZAN, physicien théoricien /Cédric VILLANI, mathématicien.
Film présenté et commenté par Quentin LAZZAROTTO et Jean-Philippe UZAN

Jeudi 11 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
L'exploration des mondes extrasolaires

L'exploration des mondes extrasolaires
L’étude des exoplanètes a révélé l'incroyable diversité des architectures de systèmes planétaires, mais aussi des types de planètes. Les méthodes d’observation permettent désormais de sonder la structure et la composition de leur atmosphère. Nous observons désormais autour d'une fraction importante d’étoiles des planètes de taille et de température similaires à celles de la Terre. Nous nous attendons à ce que ces autres mondes présentent une grande variété de compositions, d'atmosphères, de climats, de conditions de surface que les futurs instruments nous permettront d'explorer. Cette exploration devrait révéler à quel point les propriétés de notre Terre - et notamment sa capacité à abriter la vie - sont exceptionnelles ou au contraire communes dans notre Galaxie.
par Frank SELSIS

Directeur de Recherche au CNRS, Frank SELSIS travaille au Laboratoire d'Astrophysique de Bordeaux. Son thème de recherche principal porte sur les exoplanètes (modélisation, observation, caractérisation de leur atmosphère).

Vendredi 12 de 15h à 16h30
Lieu : Centre culturel - Fleurance
De la mythologie à l'infini

De la mythologie à l'infini
Depuis les origines de la civilisation, l'astronomie est liée au divin. Les étoiles et les planètes qu'on a longtemps prises pour des dieux ont régi les formes du culte, et nourri les images de la religion. Pourquoi les planètes et les constellations portent-elles les noms des dieux antiques ? D'où vient le halo de lumière dont les saints du christianisme sont entourés ? L'étude de l'univers nous confronte sans cesse à nos propres limites : parce qu'on ne sait pas ce qu'il y avait à l'origine du Big Bang, parce qu'on cherche encore une loi régissant la totalité de l'univers, Dieu est une inconnue dans l'équation du cosmos que l'on n'a pas encore résolue.
par Elsa COURANT

Titulaire d’un master « Littératures Françaises », admise à l’agrégation de Lettres modernes de l’ENS, Elsa COURANT est, aujourd’hui, doctorante à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Elle est, également, chargée de cours à Sciences Po, Paris. Très intéressée par les relations entre littérature et science, elle a co-organisé plusieurs colloques et journées d’étude sur le sujet.



Soirées

Un état des connaissances

Dimanche 7 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Les ondes gravitationnelles, messagères d'Einstein

Les ondes gravitationnelles, messagères d'Einstein
En novembre 1915, Albert Einstein a révolutionné notre compréhension de la nature de l'espace, du temps et de la gravitation. Sa théorie de la relativité générale prédit, en particulier, l'existence de trous noirs et d'ondes gravitationnelles. La célébration de son centenaire vient d'être couronnée par l'observation, sur Terre, d'ondes gravitationnelles émises lors de la coalescence de deux trous noirs. Il s'agit de la première détection directe d'une onde gravitationnelle, mais aussi de la première preuve expérimentale de l'existence des trous noirs. Cette découverte historique ouvre une nouvelle ère en astronomie, celle de l'astronomie gravitationnelle, qui va nous permettre de sonder le côté obscur de l'Univers.
par Alexandre LE TIEC

Chargé de recherche au CNRS, Alexandre LE TIEC travaille au Laboratoire de l'Univers et de ses Théories (LUTH) de l'Observatoire de Paris. Ses recherches portent sur les trous noirs, les ondes gravitationnelles et la cosmologie. Il enseigne la relativité générale au Master d'Astrophysique d'Île-de-France.

Lundi 8 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Maîtriser la gravité : de la science-fiction à la science

Maîtriser la gravité : de la science-fiction à la science
Alors que notre technologie arrive à maîtriser la lumière, les forces électriques, magnétiques et nucléaires, la gravité n'a jamais pu être produite en laboratoire de la même façon que les autres interactions. Maîtriser la gravité est un concept qui a été abandonné à la science-fiction. Contrôler la gravité y est présenté comme la clef de tous les rêves comme voyager parmi les étoiles ou dans le temps. Et pourtant, la théorie d'Einstein de la relativité générale permet bel et bien de concevoir des générateurs de gravité…
par André FÜZFA

Docteur en physique, André FÜZFA est professeur à l'Université de Namur en Belgique où il enseigne la relativité générale. Il est spécialiste de  gravitation relativiste et de cosmologie. Il est aussi très actif dans la diffusion des connaissances et a reçu le prix Wernaers 2013 pour ses travaux de vulgarisation en cosmologie.

Mardi 9 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Les Univers multiples

Les Univers multiples
La question de la possible existence de mondes multiples se pose aujourd’hui dans des termes nouveaux et authentiquement scientifiques. Cet exposé dressera un état de l’art de la cosmologie contemporaine en soulignant les avancées récentes et les paradoxes qui se dessinent. La question du Multivers sera ensuite abordée et conduira à s'interroger sur sa pertinence d’un point de vue scientifique comme philosophique. Les conséquences imprévues de ces idées nouvelles seront abordées en conclusion.
par Aurélien BARRAU

Professeur à l’Université Grenoble-Alpes et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie du CNRS, Aurélien BARRAU est aussi membre honoraire de l’Institut Universitaire de France, lauréat du prix Bogoliubov de Physique théorique et du prix Thibaud de physique subatomique. Il est invité comme visiteur à l’Institut des Hautes Études Scientifiques de Bures-sur-Yvettes et à l’Institute for Advanced Study de Princeton.

Mercredi 10 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Curiosity à la recherche du passé de la Terre

Curiosity à la recherche du passé de la Terre
Depuis son atterrissage, le 6 Aout 2012, Curiosity se déplace lentement mais surement à une vitesse de pointe de 100m/h et vient d’arriver à sa destination finale, au pied du mont Sharp une montagne d’argile et de sulfate, de 5000m d’altitude. Au bout de plus de 1000 jours martiens le laser ChemCam a effectué près de 350 000 tirs. La moisson de résultats est donc extraordinaire : lit de rivière fossile, minéraux hydratés, fluorés, riches en manganèse, dépôts lacustre, roches ignées et sédimentaires très diversifiées. Si tous les instruments convergent pour dire que la planète Mars a été par le passé habitable, ChemCam a, aussi, fait des découvertes qui témoignent d’une différentiation précoce de la croûte primitive martienne.
par Violaine SAUTTER

Directrice de Recherche au CNRS, Violaine SAUTTER travaille au laboratoire de minéralogie du Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle s’intéresse particulièrement au diamant dans les roches terrestres et les météorites, ainsi qu’à la surface volcanique de Mars. Honorée en 2016 par la médaille d’argent du CNRS, elle développe aussi une intense activité de médiation scientifique.

Jeudi 11 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Le volcanisme et ses conséquences sur la biodiversité

Le volcanisme et ses conséquences sur la biodiversité
Les éruptions volcaniques, souvent très spectaculaires, occasionnent de gros dégâts à la biosphère ; mais ces perturbations ne sont souvent que locales. Cependant il existe aussi des éruptions "majeures" qui entraînent des perturbations à l'échelle de la planète, comme par exemple celle du Toba en -70 000 qui aurait failli rayer Homo sapiens de la carte. Et il y a aussi les éruptions cataclysmales comme celle de la limite Permo-Trias qui a presque exterminé toute la vie pluricellulaire de la surface de la Terre. Mais après les extinctions, les survivants se diversifient …
par Pierre THOMAS

Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, géologue de formation, Pierre THOMAS travaille sur la géologie des planètes et satellites et sur l’origine de la Terre et du Système Solaire.

Vendredi 12 de 18h30 à 20h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Rencontre(s) avec Hubert REEVES

Rencontre(s) avec Hubert REEVES
Hubert REEVES a éveillé des milliers de personnes à l’astronomie, puis à l’écologie. Il a, inlassablement, fait découvrir à tous les beautés du monde et les merveilles de la vie ; il a, aussi, alerté sur les dangers que l’Homme faisait courir à la biodiversité et, donc, à lui-même. Cette soirée réunira autour d’Hubert REEVES quelques-uns des scientifiques qui, avec lui, ont contribué au Festival de Fleurance. L’occasion d’évoquer, sous des formes diverses, son parcours de scientifique, d’écrivain et de militant, des étoiles à la Terre, de découvrir ce qu’il a apporté à chacun d’eux – à chacun de nous - et de lui permettre d’évoquer, en toute liberté et sans contrainte de thème imposé, les sujets qui lui tiennent le plus à cœur.
par Hubert REEVES

Parrain du Festival, Hubert REEVES est astrophysicien. Directeur de recherche au CNRS, il enseigne la cosmologie à Montréal et à Paris. Passionné de vulgarisation, il a consacré une grande partie de sa vie à faire découvrir l’astronomie au grand public. Il a publié de nombreux ouvrages qui ont connu un très grand succès.



Nocturnes

Une réflexion sur la science

Dimanche 7 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
La biodiversité de crise en crise

La biodiversité de crise en crise
L'histoire de la biosphère depuis 3,8 milliards d'années n'a pas été un chemin dénué d'embûches. Cinq crises majeures ont jalonné les derniers 500 millions d'années. Actuellement, avec l'avènement de l'anthropocène, la biosphère aborde une nouvelle crise potentiellement de grande ampleur. Qu'en est-il réellement ? Les processus en jeu sont-ils de même nature que ceux impliqués dans les crises anciennes ? Les vitesses sont-elles comparables ? Les causes sont-elles partagées ? Bref, la comparaison est-elle pertinente ?
par Bruno DAVID

Bruno DAVID est Président du Muséum national d’Histoire naturelle. Auparavant il était directeur de recherche au CNRS. Ses recherches traitent de l’évolution biologique. En 2015, il a publié deux ouvrages: La biodiversité de crise en crise (Albin Michel) et Biodiversité de l'océan austral (ISTE édition).

Lundi 8 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
De quel univers parlent la physique et les mathématiques ?

De quel univers parlent la physique et les mathématiques ?
La grande majorité de la matière contenue dans notre univers - matière noire ou énergie sombre - reste inaccessible à nos télescopes. Les indications de leur existence reposent sur une construction mêlant théorie et observations et incluant de nombreuses hypothèses. On demande souvent aux chercheurs s’ils croient en leur existence. Est-ce vraiment la bonne question? Cette conférence reviendra sur les « constructions scientifique ». Qu’est-ce que « voir » pour un physicien, pour un mathématicien? Définir la réalité est une question inextricable (surtout quand on n’est pas philosophe), souvent implicite dans la démarche scientifique. Celle-ci révèle des continents où le sens commun ne fait plus loi. De quel monde parle la physique? Et les mathématiques? Comment ses deux disciplines se combinent-elles pour dessiner une image de la réalité?
par Jean-Philippe UZAN

Cosmologiste, directeur de recherche au CNRS, Jean-Philippe UZAN travaille à l’Institut d’Astrophysique de Paris, notamment sur le fond diffus cosmologique, les constantes fondamentales et la topologie de l’Univers. Il a publié plusieurs ouvrages et participe activement à la diffusion des connaissances.

Mardi 9 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Comment a-t-on pu arriver à penser que l'Univers est en expansion ?

Comment a-t-on pu arriver à penser que l'Univers est en expansion ?

Cyber-mooc conférence

Cette conférence, d’un type totalement nouveau traite du thème de l’expansion.
Au préalable, vous êtes invités à participer à une pré-formation en visionnant trois courtes vidéos sur le site dédié. Vous pourrez, aussi, télécharger sur votre téléphone l’application relative à cette cyberconférence et, ainsi, poser vos questions et dialoguer avec le conférencier, aussi bien avant que pendant la conférence...
Deplus, lors de la conférence, le cyberconférencier vous posera des questions auxquelles vous pourrez répondre en direct grâce à votre smartphone. L'ensemble des réponses sera analysé et dépouillé en direct : vous serez ainsi notés et participerez au grand challenge de l'expansion de l'Univers! Une tentative de réponse à un florilège des questions les plus intéressantes soulevées par les participants à cet événement fera l'objet d'une session spéciale d'un fil rouge interactif.
par Jérôme PEREZ

Jérôme PEREZ est professeur au Laboratoire de Mathématiques Appliquées de l’ENSTA-Paristech. Il est aussi chercheur associé à l’IAP et professeur de gravitation au Master 2 d’Astrophysique et d’Astronomie d’Ile de France. Son domaine de recherche est la gravitation classique et relativiste. Fidèle du festival, il y participe chaque année depuis la 10ème édition !

Mercredi 10 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Seul sur mars, deux sur scène

Seul sur mars, deux sur scène
Le film Seul sur Mars (R. Scott, 2015) nous montre comment le héros, Mark Watney, tente de survivre sur Mars grâce à son ingéniosité et à ses connaissances scientifiques. La NASA annonçant un vol habité pour Mars dans les prochaines décennies, il est intéressant de se poser la question de la survie d’un groupe d’explorateurs humains dans les conditions hostiles qui prévalent à la surface de la planète rouge. On ne peut aussi s’empêcher de se demander si ce que montre le film est réaliste. Une tempête martienne peut-elle faire autant de dégâts ? Comment produire de l’eau sur Mars ? Pathfinder peut-il être ensablé ? A quoi ressemble vraiment la surface de Mars ? Un astrophysicien et un géologue ne seront pas de trop pour tenter de répondre à la question « Peut-on rester seul sur Mars » ?
par Pierre THOMAS

Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, géologue de formation, Pierre THOMAS travaille sur la géologie des planètes et satellites et sur l’origine de la Terre et du Système Solaire.

par Roland LEHOUCQ

Astrophysicien au CEA de Saclay, Roland LEHOUCQ est passionné de vulgarisation scientifique à laquelle il consacre une grande partie de ses loisirs. Il est l’auteur de nombreux articles scientifiques et ouvrages pour le grand public.

Jeudi 11 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
La relativité et la cosmologie : d'Einstein à aujourd'hui

La relativité et la cosmologie : d'Einstein à aujourd'hui

Pour des raisons de santé, Etienne KLEIN a dû annuler sa venue au festival. Le chercheur Jean-Philippe UZAN donnera une conférence ce soir là.

par Jean-Philippe UZAN

Cosmologiste, directeur de recherche au CNRS, Jean-Philippe UZAN travaille à l’Institut d’Astrophysique de Paris, notamment sur le fond diffus cosmologique, les constantes fondamentales et la topologie de l’Univers. Il a publié plusieurs ouvrages et participe activement à la diffusion des connaissances.

Vendredi 12 de 21h30 à 23h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Pourquoi les extra-terrestres ne nous ont-ils pas encore contactés ?

Pourquoi les extra-terrestres ne nous ont-ils pas encore contactés ?
Le physicien Fermi posa dans les années 1950 la question suivante « Où sont les autres ? » — autrement dit les extra-terrestres intelligents dont l’existence paraît aujourd’hui encore plus probable qu’alors. Certaines de ces civilisations extraterrestres devraient être nettement plus développées techniquement que la nôtre et donc être capables de nous signaler leur présence. L’absence de tout contact provenant de ces E.T. est ce que l’on appelle le « paradoxe de Fermi ». Bien des solutions ont été proposées à cette énigme. On tentera d’expliciter les plus plausibles, ce qui peut nous éclairer sur l’avenir de notre espèce elle-même.
par Jean-Marc LEVY-LEBLOND

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et Docteur en Sciences Physiques, professeur émérite à l’Université de Nice, Jean-Marc LEVY-LEBLOND est chercheur, enseignant et essayiste.