Festival d'Astronomie de Fleurance

26éme Festival d'Astronomie de Fleurance
Du 6 au 12 août 2016




De l'inerte au vivant

Samedi 6 à 17h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Le cristal et la rose : une rivalité de symétrie

Le cristal et la rose : une rivalité de symétrie
La recherche des plus anciennes traces de vie sur la Terre et sur Mars repose largement sur la présomption d’une dichotomie entre les formes caractéristiques du vivant et celles des minéraux inorganiques. Juan Manuel GARCIA-RUIZ montre que cette hypothétique frontière est une construction intellectuelle liée à l’influence des formes cristallines et des théories de l'ordre cristallin sur l’esprit et sur la culture, influence qui a marqué le paysage des arts et de la philosophie pendant des siècles. L’existence d’une telle frontière devient difficile à défendre à la lumière des progrès récents faits dans notre compréhension de la genèse de structures minérales abiotiques auto-organisées.
par Juan Manuel GARCIA-RUIZ

Professeur de recherche du CSIC à l'Université de Grenade. Fondateur et directeur du Laboratoire d'Etudes Cristallographiques. Juan Manuel GARCIA-RUIZ étudie les structures biologiques et géologiques, et leurs implications dans l'origine de la vie et la synthèse de nouveaux matériaux. Il est très engagé dans des activités de promotion d'une culture citoyenne de la science.

Samedi 6 à 18h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Le fil de la vie : où l'ordre de la vie est-il écrit ?

Le fil de la vie : où l'ordre de la vie est-il écrit ?
L’ordre ou le désordre qui régissent le monde vivant sont organisés par des informations qui émergent de sa structure matérielle. Ces informations ont été codées dans les premières molécules auto-réplicatives à l’origine de la vie, puis dans la molécule d’ADN puis dans les langages humains. On peut parler d’un « ordre caché », codé grâce à des langages, décodé par des systèmes de lecture que sont les communautés d’êtres vivants, les cellules lisant l’ADN et les humains lisant leurs messages... Quels sont les mécanismes ayant présidé à l’évolution de ces informations ainsi qu’à la façon dont elles se diversifient ? Comment ces informations contribuent-elles à organiser le monde vivant ? Cette approche informationnelle permet de comprendre certains mécanismes ayant permis l’émergence d’un certain type d’ordre dans le monde vivant.
par Pierre-Henri GOUYON

Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, à l'Agro ParisTech et à Sciences Po (Paris), Pierre-Henri GOUYON est chercheur au sein du laboratoire OSEB (Origine, Structure & évolution de la Biodiversité), UMR 7205 MNHN-CNRS.

Samedi 6 à 19h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
La biologie à la lumière du désordre

La biologie à la lumière du désordre
Dans la seconde moitié du XXème siècle, la biologie s'est trouvé des donneurs d'ordres comme "l'information", le "programme génétique", notions inventées pour parler de l'origine de l'ordre que semblaient incarner le "plan d'organisation", "l'espèce", et même "l'individu". Le niveau d'organisation de la matière qualifié de "Biologique" n'est-il pas celui qui a besoin du désordre à petite échelle pour manifester un ordre à plus grande échelle ? Qu'entend-on par "ordre" et "désordre" ? Quels mécanismes pour passer de l’un à l’autre ? Quelles sont les échelles d'observation pertinentes ?
par Guillaume LECOINTRE

Enseignant-chercheur au Muséum National d’Histoire Naturelle, Guillaume LECOINTRE est directeur du Département « Systématique et Evolution ». Son travail de recherche principal est de rendre compte de la diversité du vivant par sa structure et son histoire. Il mène une importante activité de diffusion des connaissances et a publié de nombreux ouvrages.