Festival d'Astronomie de Fleurance

26éme Festival d'Astronomie de Fleurance
Du 6 au 12 août 2016




Maths et physique

Samedi 6 à 13h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Mathématiques : la régularité du hasard

Mathématiques : la régularité du hasard
Quand nous pensons "hasard" ou "aléatoire" nous sommes plus enclins à associer ces notions au désordre qu'à l'ordre. Mais une attention profonde prouve que les phénomènes aléatoires obéissent à des règles mathématiques très rigoureuses (dans certains cas d'ailleurs mal comprises). C'est cette régularité dans le hasard qui permet de fonder les statistiques qui extraient de l'information des données du monde réel.
par Nicolas CURRIEN

Professeur à l’Université Paris-Sud-Orsay, son domaine de recherche est la théorie des probabilités, plus particulièrement l’étude de la géométrie asymptotique des grandes structures discrètes et aléatoires.

Samedi 6 à 14h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Physique : Boltzmann, le maître du hasard

Physique : Boltzmann, le maître du hasard
Ordre et désordre sont de véritables concepts fondateurs en physique, presque des leitmotivs...
Nous verrons comment l'ordre est apparu comme une certitude dans la philosophie naturelle de la fin du XVIIIe siècle et comment le désordre survint avec Ludwig Boltzmann dans la seconde moitié du XIXe pour rendre compte de contingences expérimentales jusque-là insaisissables.
Boltzmann fut mal compris à son époque. Nous apprendrons comment ses idées illumineront la physique moderne qui, en le suivant, a pu maîtriser l'ordre macroscopique issu du désordre microscopique.
par Jérôme PEREZ

Jérôme PEREZ est professeur au Laboratoire de Mathématiques Appliquées de l’ENSTA-Paristech. Il est aussi chercheur associé à l’IAP et professeur de gravitation au Master 2 d’Astrophysique et d’Astronomie d’Ile de France. Son domaine de recherche est la gravitation classique et relativiste. Fidèle du festival, il y participe chaque année depuis la 10ème édition !

Samedi 6 à 15h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Physique : de l'amorphe au cristal

Physique : de l'amorphe au cristal
Les formes géométriques des cristaux témoignent, à l'échelle macroscopique, de l'organisation rigoureusement ordonnée des atomes dans la matière. On le soupçonnait depuis la fin du XVIIIème siècle; ce fut prouvé il y a tout juste un siècle. Et pratiquement toute la matière solide du système solaire est constituée de cristaux. Que d'ordre ! Pourquoi la matière aime-t-elle tant l'ordre ? Nous verrons toutefois que cet ordre comporte presque toujours un certain degré de désordre, et même qu'entre le désordre et l'ordre cristallin, d'autres organisations de la matière sont possibles...
par Bertrand DEVOUARD

Bertrand DEVOUARD est professeur à Aix-Marseille université et chercheur au CEREGE. Ses travaux portent sur les microstructures des minéraux dans des roches terrestres et des météorites. Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure de Géologie de Nancy, il est président de la Société Française de Minéralogie et de Cristallographie.

Samedi 6 à 16h
Lieu : Centre culturel - Fleurance
Climat : un système chaotique naturellement variable

Climat : un système chaotique naturellement variable
Notre perception et notre compréhension du climat a radicalement changé en un peu plus d'un siècle. Nous sommes passés d'une vision du monde où le climat était immuable, à celle d'un climat qui avait varié naturellement dans le passé et qui pourrait changer radicalement dans le futur du fait des activités humaines. Le caractère chaotique et imprévisible du climat ne l'empêche pas d'être modifié par des perturbations extérieures, que celles-ci soient naturelles ou anthropiques.
par Jean-Louis DUFRESNE

Jean-Louis DUFRESNE est chercheur CNRS au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) et à l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL). Ses travaux portent notamment sur les échanges par rayonnement dans les atmosphères, l'effet de serre, les variations climatiques et les rétroactions du système climatique. Il a coordonné pendant plusieurs années le développement du modèle climatique de l'IPSL et a participé aux derniers travaux du GIEC.